Ma vraie nature

Ma vraie nature

14,50€Prix

Sasseoir et ne rien faire - Texte et illustrations Aline de Pétigny / Editions Pourpenser/ 49300 Cholet -

 

Une aventure qui questionne le monde, la relation à soi, aux autres, à l'environnement.

Une exploration magique de l'infini, où  chaque pas réalisé nous rapproche des autres.

Mystères et rencontres de la différence, avec Zoé, Edgar, Armande et Nina, mais aussi Ozth, Ansleme et Zibelin, des écureuils, un non-oiseau, un poisson-humain...

Mille vies, des vies de colère, d’amour, de rage et de paix, des vies de rancœur, de douceur, de guerre et de rire, des vies de peur, de tendresse, de leurre et de présence, des vies si différentes,

si complémentaires, des vies humaines, animales, universelles.

Un conte qui donne le vertige, des questions trop grandes, trop simples et trop complexes à la fois.

Un livre où l'on peut se perdre sans crainte...

  • A PROPOS DE L'AUTEUR

    Déjà toute petite Aline de Pétigny voulait raconter des histoires ; c'est tout naturellement qu'elle a envoyé ses premiers textes aux éditions Fleurus au début des années 90. Depuis, les livres se sont succédés et elle en totalise à ce jour une bonne centaine. A travers les histoires qu'elle raconte, Aline souhaite transmettre une vision confiante et optimiste de la vie, sans oublier pour autant que celle-ci réserve des surprises pas toujours agréables, mais souvent nécessaires. Principalement connue à travers la série "Camille" aux éditions Hemma (plus de 4 millions d'exemplaires vendus dans le monde - traduite en 24 langues et présente dans 80 pays), Aline est également à l'origine des éditions Pourpenser, créées en 2002 avec son frère Albert. Autodidacte assumée, elle n'a d'autre formation que celle que la vie lui donne au quotidien. Elle est auteure, mais également illustratrice, éditrice, conteuse, tout en restant une maman attentive à ses quatre enfants.

  • Le mot de l'Auteur

    J'ai écrit cette histoire comme on part se promener, sans savoir où j'allais, sans savoir quand je reviendrais. Je me suis perdue entre les lignes. J’aime me perdre. C’est une source de surprise si l’on sait observer. Au détour des pages, j'ai rencontré des fleurs et des rameaux philosophes, des non-oiseaux, des fleurs d'un jour, et puis je me suis trouvée. J'étais poisson, oiseau, écureuil, fleur, feuille, branche, arbre et même pierre. Je me sentis nager, voler, sauter. Je ressentis mes racines qui s’enfonçaient dans la terre, mes ailes qui me portaient au plus haut, ma légèreté de feuille, mon parfum de fleur et ma rudesse de roche.

    Je fus tout cela, non pas un mélange de tout, mais chaque chose, chaque être vivant à la fois. J’étais riche de toutes ces vies, si différentes et si semblables.